La monnaie locale, ça vous parle ?

Les monnaies locales

 

Depuis quelques temps déjà j’entends parler des monnaies locales, chez les Colibris, dans le film Demain, en faisant mes recherches sur le mouvement de la Transition… J’ai voulu en savoir un peu plus pour peut-être envisager ce moyen de paiement pour Origin Art Studio. Et plutôt que de garder toutes ces super infos pour moi toute seule, je me suis dit que j’allais vous en faire profiter aussi !

Une monnaie locale, c’est quoi ?

 

Une monnaie locale, c’est une monnaie non soutenue par un gouvernement et que l’on ne peut utiliser que sur un territoire restreint et bien défini. Le Sol Violette par exemple n’est utilisable qu’en région Toulousaine, L’Eusko au Pays Basque français, la Luciole en Ardèche… Elle ne remplace pas la monnaie nationale mais elle est complémentaire, elle s’utilise afin de pallier certains défauts du système monétaire.
1 euro = 1 unité de monnaie locale
Il existe aujourd’hui plus de 5000 monnaies complémentaires à travers le monde.

Comment ça fonctionne ?

 

L’idée globale est de se réapproprier la monnaie comme simple outil d’échange. Pour ce faire le citoyen peut échanger des euros contre des unités de monnaie locale. Les euros sont déposés à la NEF (coopérative de finances solidaires hébergée au Crédit Coopératif). Ils aideront à financer des projets solidaires (dont le choix revient à celui qui a échangé ses euros). Il est ensuite libre de dépenser sa monnaie chez les prestataires partenaires.
Cette monnaie ne peut se stocker et donc ni être épargnée, ni être l’objet de spéculation. Tout l’avantage de ce type de monnaie est qu’elle circule plus et beaucoup plus vite que l’euro. Elle génère ainsi plus de richesse.
Pour savoir quelle monnaie existe près de chez vous, c’est par ici !

Pourquoi utiliser une monnaie locale ?

 

Je vous le donne en mille ! Les monnaies locales circulent dans une territoire (localement donc), ce qui permet de favoriser… l’économie locale ! Perspicace hein ?
Plus sérieusement, utiliser une monnaie locale présente de nombreux avantages. Pas tellement pour le consommateur pour qui rien ne changera, pas directement non plus pour le prestataire, mais pour toute l’économie locale, le lien social, et même l’environnement. Explications !
Avec une monnaie locale, vous favorisez les prestataires locaux et aidez à préserver et créer des emplois, ainsi qu’à revaloriser les richesses locales, humaines et naturelles. Tout cela recrée du lien social entre les citoyens d’un même territoire. Et, deuxième effet kisscool, en utilisant une monnaie locale, vous aidez aussi à préserver l’environnement : consommation et fabrication locale = diminution de l’empreinte carbone des produits !
Pour résumer, tout cela augmente notre résilience face aux aléas du marché et du système financier actuels (pour plus d’informations sur la résilience, jetez un œil à mon article sur le mouvement de la Transition).

Ce système est-il viable ?

 

Un exemple de réussite ? Le franc wir en Suisse. Cette monnaie a été créée dans les années 30 par des marchands Suisses en réaction au manque de liquidité dû à la crise. Le franc wir est une monnaie complémentaire nationale, elle est gérée par la banque coopérative WIR sous le contrôle de la Banque Nationale Suisse (BNS
Quelques chiffres ?
• Aujourd’hui plus de 60 000 entreprises adhèrent au franc wir
• En 2014, plus d’1,7 milliards de wir ont circulé en Suisse.

En savoir plus sur les monnaies locales complémentaires

 

Une explication simple et claire par l’économiste Bernard Lietaer, et la petite histoire du Sol Violette, la monnaie locale toulousaine !

Crédit photo : la Dépêche du Midi

Julie Chiarandini Bolioli,
graphiste éco-responsable
Origin Art Studio (Toulouse)

Related Blogs

Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 9 janvier 2017
« Mon climat » par Jacques Gamblin
Jacques Gamblin "Mon climat"   Quand Jacques Gamblin nous parle du climat, c'est la poésie, de l'humour, la révolte et l'émotion qui sont au rendez-vous. Découvrez "Mon climat", ce texte...
Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 18 octobre 2016
Logan Laplante, sans école et heureux !
Logan Laplante, sans école et heureux !   Quand un ado de 13 ans nous explique pourquoi il est heureux d’avoir quitté les bancs de l’école, c’est de l’énergie à...
Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 28 septembre 2016
Céline Alvarez : Les lois naturelles de l’enfant
Céline Alvarez : Les lois naturelles de l'enfant   C’est l’histoire de Céline Alvarez, devenue enseignante pour prouver que l’on peut mieux soutenir l’enfant dans son apprentissage si l’on respecte...