Céline Alvarez : Les lois naturelles de l’enfant

Céline Alvarez : Les lois naturelles de l’enfant

 

C’est l’histoire de Céline Alvarez, devenue enseignante pour prouver que l’on peut mieux soutenir l’enfant dans son apprentissage si l’on respecte ses rythmes de développements, les lois naturelles de l’enfant. Une belle histoire interrompue par l’Education Nationale.

Le constat d’une école en échec

 

Aujourd’hui, plus de 40% des enfants sortent du CM2 avec de sérieuses lacunes, cela représente plus de 300 000 enfants chaque année qui auront par la suite des difficultés d’apprentissage… La violence scolaire augmente, à tel point que dans certaines écoles primaires, des agents de la paix surveillent les cours de récréation.

Ce qu’il faut savoir, c’est que lorsqu’il naît, l’être humain est conçu pour apprendre naturellement, simplement en vivant. Il est aussi planifié pour vivre en communauté, comme les autres mammifères grégaires, c’est un être de paix.

En partant de là, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Lorsque l’école a été créée, on ne disposait pas des connaissances scientifiques actuelles, aujourd’hui nous savons qu’elle n’est pas adaptés aux rythmes de l’être humain, enfant comme adultes.

La maternelle de Gennevilliers

 

C’est à la suite de ce constat que Céline Alvarez a décidé de passer le concours de professeur des écoles et de mener à bien une expérience pédagogique et scientifique, suivie par le CNRS, des psychologues et un Docteur en psychologie cognitive.

Après avoir dépoussiéré et actualisé les travaux de Maria Montessori avec les nouvelles connaissances en neuroscience, puis adaptés à la langue française, elle a obtenu d’enseigner à la maternelle de Gennevilliers (alors classée ZEP et Plan Violence). Son but : prouver que l’enfant apprend mieux et d’épanoui d’avantage si l’on adapte l’école à son rythme. Elle a ainsi mis en place un environnement physiologiquement adapté avec du matériel lui permettant de déployer tout son potentiel d’apprentissage.

Les résultats ont tout simplement été incroyables. En trois ans, des enfants qui avaient jusqu’à deux ans de retard par rapport à leur classe d’âge l’ont non seulement rattrapé, mais ont aussi pris plus d’un an d’avance ! Regardez plutôt cette vidéo d’Ilyes en petite section, qui a décidé d’apprendre à lire tout seul.

 

En juillet 2014, l’Education Nationale interrompt l’expérience, menaçant de retirer le matériel et de confisquer la salle. Depuis lors, Céline Alvarez partage ses découvertes lors de ses nombreuses conférences et a mis tout son contenu pédagogique à disposition sur son site internet, et maintenant dans son livre « Les lois naturelles de l’enfant ».

La plasticité du cerveau

 

J’avais évoqué le sujet dans l’article sur les pédagogies alternatives, aujourd’hui j’entre un peu plus dans le détail. Au cours des six premières années de sa vie, le cerveau de l’enfant se comporte comme une éponge, chaque moment vécu, chaque expérience crée des centaines de nouvelles connections neuronales, au rythme hallucinant de 700 à 1000 connexions par seconde.

A cette même période, l’enfant n’a de cesse de vouloir tout explorer, et c’est normal ! Le cerveau humain se construit grâce à l’entourage, il se nourrit littéralement du monde. Raison pour laquelle il est nécessaire pour son bon développement, d’offrir à l’enfant un environnement riche, varié et sécurisant.

 

4 commandements pour l’épanouissement de l’enfant

 

De son expérience, Céline Alvarez dégage quatre règles fondamentales à l’attention des adultes pour permettre à l’enfant le meilleur développement possible.

Être exemplaire au quotidien

L’enfant se nourrit, se construit sur la base de notre comportement et de nos habitudes.

Montrer à l’enfant

Pour transmettre les bons gestes, il faut les montrer clairement à l’enfant.

Encore montrer, toujours montrer et garder son calme

La transmission n’étant pas instantanée, il est nécessaire de remontrer le geste à plusieurs reprises, avec autant de patience et de bienveillance, le temps que les nouveaux circuits neuronaux créés se consolident.

Mélanger les âges

A l’école ou en dehors, l’enfant s’enrichit et progresse d’avantage au contact d’individus plus avancés, plus autonomes que lui.

En savoir plus sur le projet de Céline Alvarez

 

Introduction d’une conférence : https://vimeo.com/147704114
Site de Céline Alvarez sur lequel vous trouverez tous ces contenus pédagogiques : https://www.celinealvarez.org
crédit photo Céline Alvarez : Kaizen magazine

Julie Chiarandini Bolioli,
graphiste éco-responsable
Origin Art Studio (Toulouse)

Related Blogs

Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 9 janvier 2017
« Mon climat » par Jacques Gamblin
Jacques Gamblin "Mon climat"   Quand Jacques Gamblin nous parle du climat, c'est la poésie, de l'humour, la révolte et l'émotion qui sont au rendez-vous. Découvrez "Mon climat", ce texte...
Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 18 octobre 2016
Logan Laplante, sans école et heureux !
Logan Laplante, sans école et heureux !   Quand un ado de 13 ans nous explique pourquoi il est heureux d’avoir quitté les bancs de l’école, c’est de l’énergie à...
Posted by Julie Chiarandini Bolioli | 14 septembre 2016
Pédagogies alternatives : l’enfant au cœur du processus d’apprentissage
Pédagogies alternatives : l'enfant au cœur de l'apprentissage   Début septembre, les vacances sont finies, c’est le moment de ressortir le cartable pour la rentrée des classes. Pour rester dans...